Santé & Biotech

Angers se porte bien

La santé à Angers rayonne par son dynamisme

Figure de proue de la santé angevine offrant un large éventail de soins propres à une grande métropole, le CHU d’Angers participe à la formation des étudiants et l’attractivité du territoire. Angers accueille un pôle de formation universitaire de premier plan aux métiers de la santé :  l’UFR Santé de l’Université d’Angers regroupe les départements de médecine, pharmacie et maïeutique. Siège de l’Institut de cancérologie de l’Ouest, le centre régional de lutte contre le cancer Paul Papin positionne Angers sur la scène internationale.

Génie de l’e-santé

En matière de recherche biomédicale, Angers brille par son expertise. Ses compétences résident dans la lutte contre les pathologies vasculaires, la médecine mitochondriale et la nanomédecine. Angers s’intègre ainsi parfaitement dans le pôle de compétitivité Atlanpole Biothérapies, labellisé en 2005.

Ces compétences sont renforcées par une riche proximité entre activités de recherche et cliniques. Logique, dès lors, que le leadership d’Angers dans les objets connectés trouve une application directe dans le domaine de l’e-santé. Ces objets intelligents font naître aujourd’hui de vastes perspectives en vue de l’amélioration de la santé, de l’accès aux soins, de la prise en charge personnalisée et du suivi des patients.

8400 professionnels (établissements de santé de la communauté urbaine)

3400 étudiants (CHU)

350 chercheurs (Institut de Biologie en santé)

Anatomie d’un succès

L’objectif est fort : faire du territoire un pôle leader en matière de santé. Cela passe aussi par l’organisation de grands événements professionnels à Angers. Le CHU et l’Université d’Angers ont organisé conjointement en 2016 les 2e  HospiLike Conférences, rencontres des réseaux sociaux hospitaliers, et le congrès S²CA, Science et Santé Connectées. En 2017, Angers accueillera le congrès Kine 3.0.

Enfin, en matière de production de médicaments, Angers compte plusieurs industriels dont Farmea (groupe Fareva), Zach system (groupe Zambon) et MSD Santé Animale. Ces sociétés emploient plus de 600 personnes dans la production de médicaments, la recherche et le développement en chimie fine.